Text Size:
Updated On: Tuesday, 18 June 2019

Statement attributable to the Spokesman for the Secretary-General - on attacks against the UN Peacekeeping Mission in Mali [scroll down for French]

 
 
The Secretary-General condemns today's attacks against the United Nation's Integrated Stabilization Mission for Mali (MINUSMA) in Timbuktu and Tessalit.
 
He is deeply saddened at the death of a Nigerian peacekeeper who succumbed to his wounds following the armed attack by unidentified assailants in Timbuktu.

He expresses heartfelt condolences to the bereaved family and to the Government of Nigeria. He wishes a speedy recovery to another Nigerian peacekeeper who was wounded in the same attack.
 
He also wishes a swift recovery to three Chadian peacekeepers, who were wounded when their mine-protected vehicle hit an improvised explosive device in Tessalit, Kidal region.
 
The Secretary-General recalls that attacks targeting United Nations peacekeepers may constitute war crimes under international law. He calls on the Malian authorities to take swift action to identify the perpetrators of these attacks and promptly bring them to justice.
 
The Secretary-General reaffirms the solidarity of United Nations with the people and the Government of Mali and its support to their quest for peace and stability.
 
 
New York, 18 May 2019
 
Stéphane Dujarric
Spokesman for the Secretary-General
 
 
 
Déclaration sur le Mali attribuable au porte-parole du Secrétaire général.
 
Le Secrétaire général condamne les attaques perpétrées aujourd'hui contre la Mission intégrée des Nations Unies pour la stabilisation pour le Mali (MINUSMA) à Tombouctou et à Tessalit.
 
Le Secrétaire général est attristé par la mort du casque bleu nigérian qui a succombé à ses blessures suite à une attaque par des assaillants armés non identifiés à Tombouctou. Il présente ses plus sincères condoléances au gouvernement du Nigéria ainsi qu’à sa famille. Il souhaite un prompt rétablissement au l’autre casque bleu nigérian blessé dans la même attaque.
 
Il souhaite également un prompt rétablissement aux trois casques bleus tchadiens qui ont été blessés lorsque leur véhicule blindé a heurté un engin explosif improvisé près de Tessalit, dans la région de Kidal.
 
Le Secrétaire général rappelle que les attaques dirigées contre des casques bleus peuvent constituer des crimes de guerre en vertu du droit international. Il appelle les autorités maliennes à agir rapidement pour identifier les auteurs de ces attaques et les traduire rapidement en justice.
 
Le Secrétaire général réaffirme la solidarité  et le soutien des Nations Unies au peuple malien dans sa recherche de la paix et de la stabilité.
 
New York, le 18 mai 2019
 
Stéphane Dujarric
Porte-parole du Secrétaire-general
 

GET CONNECTED WITH US

Subscribe to our newsletter